Réunion interministérielle consacrée à l’impact des activités industrielles sur l’environnement

ALGER – Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar a présidé, mardi, une réunion de travail avec la ministre de l’Environnement, Nassira Ben Harrats, durant laquelle il a été convenu de mettre en place un groupe de travail intersectoriel chargé des impacts des activités industrielles sur l’environnement.

Cette réunion, tenue au siège du ministère de l’Energie, a vu la participation du ministre délégué auprès du ministre de l’Environnement chargé de l’environnement saharien, Hamza Al Sid Cheikh et le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises, Nassim Diaffat, ainsi que des représentants des groupes Sonatrach et Sonelgaz.

Cette réunion de coordination a été consacrée à l’examen des opportunités de la sous-traitance avec les entreprises du secteur de l’énergie et la promotion de la création de micro entreprises dans le domaine de l’environnement notamment en ce qui concerne le traitement des déchets industriels dans les régions du sud.

Lors de son intervention d’ouverture, le ministre de l’Energie a souligné la nécessité d’une coordination sectorielle dans le domaine de la préservation de l’environnement à travers l’implication des micro-entreprises dans la prise en charge des impacts des activités industrielles énergétiques sur l’environnement particulièrement dans les régions du Sud.

Relevant que le secteur de l’énergie, particulièrement dans le sud du pays comporte des activités qui ont des impacts sur l’environnement, M. Attar a insisté à l’occasion sur “la nécessité de transformer les interventions dans ce domaine en activités productrices d’emplois et souvent même en production de ressources énergétiques comme c’est le cas des résidus provenant des bourbiers, du nettoyage des bacs de stockage”.

Dans ce contexte, il a assuré que le secteur de l’Energie est disposé à mobiliser toutes les volontés et tous les moyens pour réussir ce chantier, qui constitue, a-t-il relevé, “l’une des priorités dans le programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune et qui comporte une autre orientation majeure relative à l’implication des startups dans toutes les activités de sous-traitance du secteur”.

A cet effet, les ministres ayant pris part à cette réunion ont instruit le groupe de travail intersectoriel mis en place de faire un état des lieux de toutes les opportunités d’affaires susceptibles d’impliquer les trois secteurs (environnement, micro-entreprises et énergie) et de dresser la cartographie des gisements d’emplois à travers tout le pays.

Le groupe intersectoriel a été instruit, en outre, à proposer une mise à niveau du cadre réglementaire en vigueur pour permettre aux différentes parties prenantes de concrétiser les projets dans un cadre sécurisé rapide, efficace et simple.

La ministre de l’Environnement et les ministres délégués ont salué, pour leur part, l’initiative du ministère de l’Energie pour la tenue de cette importante réunion, qui constitue une action concrète pour une collaboration intersectorielle dans le domaine de la prise en charge des impacts des activités industrielles sur l’environnement et la création de l’emploi par les micro-entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *